LeStudio1.com



    L'artiste peintre / The Artist  CORNO
Vivre sa passion!
L'artiste peintre Corno est passionnée
par la vie et par son art.
L'éditeur de LeStudio1.com, Bernard
Bujold, a été reçu par l'artiste à sa
galerie (AKA) de la rue Crescent à
Montréal (23 mars 2007).
Corno lui a raconté son cheminement
tout en se prêtant à une séance
improvisée de photographie.
Selon la peintre, elle est un succès parce
qu'elle a travaillé pour réussir. Elle n'a
jamais eu peur de foncer et de déranger.
Même si ses toiles se vendent très chers
et très bien, elle ne peint pas pour
l'argent mais par amour de la création
artistique.
"Je ne suis pas riche car dès que j'ai de
l'argent en banque, je la réinvestis dans
des projets artistiques. Pour moi l'argent
n'est pas l'objectif.  Mais il faut vivre avec
le sytème. Le marketing de l'art est très
particulier. Il vous faut un bon produit
mais à qualité égale, les acheteurs vont
choisir le plus cher. C'est comme acheter
une voiture sport. Personne ne voudra
d'une Ferrari à 5 000$... Si j'offre une de
mes toiles à Dubai pour 500$, elle ne se
vendra pas mais si je demande 50 000$,
il y a de bonne chance qu'elle attire un
preneur. C'est le sytème qui est ainsi
fait."
Le succès de Corno n'a pas été facile.
" Personnellement, j'ai 30 ans de métier
en tant qu'artiste. J'ai quitté Montréal en
1992 parce que je voulais devenir une
artiste internationale. À mes débuts à
New-York, je dormais sur un simple
futon. Au Québec, je venais quitter un
loft magnifique. Mais j'étais convaincue
de mon talent et j'avais une vision
personnelle. Les obstacles étaient
nombreux. Imaginez, je ne parlais même
pas l'anglais. J'ai continuellement frappé
aux portes des galleries de New-York
jusqu'à ce qu'elles s'ouvrent.
Puis, lorsqu'elles s'ouvraient, je cognais
encore...."
Corno a récemment aménagé dans un
nouveau studio new-yorkais et elle
prépare plusieurs autres projets dont
une exposition à Dubai. Elle veut aussi
peindre des toiles de très grand format
pour des immeubles publiques.
Le succès de sa galerie montréalaise la
réjouit car elle aime beaucoup le Québec.
La direction est assurée par Linda
Corriveau, une amie personnelle de
Corno depuis de plus de 30 ans. Corno
expose aussi dans d'autres galeries aux
États-Unis et en Europe.  
En art visuel, les peintres n'ont pas
d'agents pour les représenter et c'est le
système des galeries qui est d'usage,
contrairement au secteur de l'écriture
où il est devenu impossible de publier
aux États-Unis sans un agent.
La fille de Chicoutimi n'a jamais oublié
ses origines et elle vient souvent visiter
sa mère qui habite encore au Saguenay
Lac St-Jean.
Corno n'explique pas son succès,
elle le vit.
"Pour moi, le sommet n'est jamais
atteint. Il y a des milliers de nouveaux
sommets à atteindre. J'aime peindre et
je veux continuellement dépasser mes
limites. Tant que je vivrai,  je serai
artiste et pour moi le monde est mon
univers."
LeStudio1.com a décerné une mention à
Corno dans la Galerie Les Meilleurs 2007
en tant qu'artiste par excellence.

************************
To live her passion!
The painter Corno is very passionate
about life and art. The editor of
LeStudio1.com, Bernard Bujold, was
received by the artist at her gallery (AKA)
on Crescent St. in Montreal (March 23,
2007). Corno told him about her life story all
while lending herself to an improvised
photography session. According to the painter,
she is a success because she worked hard to
succeed. She was never afraid to disturb. Her
painting are sold very expensively but yet,
she do not paint for the money but by love of
artistic creation. “I am not rich because as
soon as I have money in bank, I reinvest it
in artistic projects. For me the money is not
the objective. But it is necessary to live
the way the society live. The marketing of
art is very particular. You need a good
product but to equal quality, the purchasers
will choose the more expensive. It is like
buying a sports car. Nobody will want of
Ferrari priced at 5,000$… If I offer one of
my painting in Dubai at 500$, it will not
be sold but if I ask for 50,000$, there it
will attracts collectors.”
The success of Corno was not easy.
"I have been an artist for over 30 years.
I left Montreal in 1992 because I wanted to
become an international artist. At my
beginnings in New York, I slept on the floor.
In Quebec, I had left behind a splendid loft.
But I was convinced of my talent and I had
a goal. The obstacles were numerous.
Imagine, I did not even speak English. I
continuously knocked on the doors of the
galleries of New York until they open.
Then, when they opened, I still knocked….”
Corno recently arranged a new studio
in New-York and she prepares several
other projects of which a show in Dubai.
She wants to also paint fabrics of very large
size for public buildings. The success of her
Montreal gallery delights her because she
loves Quebec very much. The gallery is
managed by Linda Corriveau, a personal
friend of Corno since of more than 30 years.
Corno also exposes in other galleries to the
United States and in Europe.  In visual art,
the painters do not have agents to represent
them and it is the system of the galleries
which is of use, contrary to the field of the
writing where it became impossible to
publish in United States without an agent.
The girl of Chicoutimi never forgotten her
origins and she often comes to visit her
mother who still lives in Saguenay Lac St-Jean.
Corno does not like to explain her success.  
“For me, the top is never reached. There are
thousands of new tops to reach. I like to
paint and I want continuously to exceed my
possibilities. As long as I will live, I will be
an artist and for me the world is my universe.”  
LeStudio1.com has given a place to
Corno in the Gallery The Best 2007
as Best Painter Artist.

********************************
Photographies par
Bernard Bujold
Tous droits réservés

Pictures by
Bernard Bujold
All Rights Reserved
.
_______________________________________________________
Corno avec Linda Corriveau, directrice de la
galerie AKA de Montréal..