...
LeStudio1.com
_________________________________________________________________
..
__________________________________________________________________

La prostitution est le plus vieux métier du monde mais sa légitimité continue d'être
un sujet de débat. La question demeure: est-ce acceptable ou non?
La montréalaise Natalie McLennan faisait partie de l'agence de New-York que fréquentait
Eliot Spitzer. On disait de Natalie qu'elle était l'escorte la plus dispendieuse des États-Unis
avec un tarif horaire de 2 000$ US, minimum 2 heures! Bernard Bujold l'a rencontré
lors du lancement de son autobiographie à la Librairie Paragraphe Bookstore à Montréal.
__________________________________________________________________
Photographies par Bernard Bujold - Tous droits réservés /
Pictures by Bernard Bujold - All Rights Reserved
_________________________________________________________________


    Lancement de l'autobiographie de
    Natalie McLennan - The Price: My Rise and Fall as Natalia
    26 novembre 2008 - Librairie Paragraphe Bookstore - Montréal
Prostitution is the oldest profession in the world but it still remains a subject of debate
regarding its legitimacy. The question: is this acceptable or not?
Natalie McLennan was part of the agency in New York attended by Eliot Spitzer.
Natalie was the most expensive escort in United States with an hourly rate of
$ 2 000 us, minimum 2 hours! Bernard Bujold has met her at the launch
of her autobiography at Paragraphe Bookstore in Montreal.
__________________________________________________________________
Natalie McLennan
    ____________________________________________________________________________

    La prostitution et la société
    par Bernard Bujold
    La prostitution est un sujet toujours controversé et avec un côté mystérieux.
    Personnellement, je n'ai jamais fréquenté les travailleuses du sexe mais je n’ai absolument
    rien contre! D’ailleurs, j’ai toujours prétendu que le sexe est comme tout autre service
    et qu’il est acceptable de l’acheter. Il faudrait cependant légaliser son fonctionnement.
    Selon-moi, toute personne qui travaille pour un employeur se prostitue un peu
    en échange d’un salaire. On donne son temps et de ses efforts physiques en échange d’une
    rémunération. Sauf que le travailleur conventionnel est contrôlé et protégé par les lois
    et il pait ses impôts, ce que le travailleur sexuel ne fait pas.
    À la rigueur, on pourrait même qualifier de prostitution la relation de certains couples où l’un
    des conjoints accepte de se soumettre à l’autre en échange de la sécurité financière…
    Ceci-étant dit j’ai voulu rencontrer en personne celle qui s’identifie comme ayant été l’escorte
    la plus dispendieuse des États-Unis et qui faisait partie de l’agence que fréquentait Eliot
    Spitzer, le gouverneur de l’État de New York, lequel menait une campagne pour éliminer la
    prostitution alors qu’il était lui-même un consommateur régulier…
    Je me suis donc déplacé au lancement du livre de Natalie McLennan dans une librairie
    montréalaise, Paragraphe Bookstore.
    Il faut dire d’emblée que Natalie a cessé de pratiquer la prostitution et qu’elle n’a pas
    du tout les allures que nous attribuons à une escorte.
    On croirait plutôt avoir affaire avec une vendeuse d’un grand magasin (Ogilvy ou Lafayette).
    Elle est anglophone et pas très grande. Elle est jolie mais elle est surtout gentille.  Elle affiche un
    beau sourire, vous regarde droit dans les yeux et, sans essayer de racoler, elle s’adresse à vous
    par votre prénom. On croirait parler avec une amie de longue date.
    Pourtant la jeune fille de 28 ans a été escorte et elle accompagnait les gens
    riches et célèbres. Son tarif était de 2 000$ l’heure,  pour un minimum de 2 heures.
    (J’ai passé une heure en sa compagnie, gratuitement… lors du lancement pour la
    photographier)
    Son autobiographie, "The Price: My Rise and Fall as Natalia",  risque de devenir un best-seller
    car Natalie raconte de façon détaillée comment une jeune fille du West Island de Montréal,
    qui dansait la claquette, en est arrivée à se retrouver au sommet de la prostitution à New-York?
    Ce livre est non seulement une autobiographie, il est aussi un enseignement pour les parents.
    Le livre comporte également plusieurs conseils sur les façons de réussir en affaires
    et de vaincre les compétiteurs. Les techniques de vente ne sont pas différentes entre une activité
    légale ou illégale. On y apprend aussi que l'erreur fut de trop parler de ses succès notamment dans
    un article de première page publié dans le magazine NEW YORK en 2005.
    Cet article a attiré l'attention du FBI.
    La vie que Nathalie a vécu était une sorte de paradis: les beaux vêtements, les
    plus beaux restaurants et hôtels de New-York et le sexe dans cet environnement de luxe.
    Mais il y avait aussi la double vie et c’est là que tout a déraillé. Bien sûr la ligne entre le bien et
    le mal est difficile à définir ici car il n’y avait pas de violence et tout le
    monde était consentant. Sauf que la société a des règlements et l’un d’eux
    est de ne pas se faire découvrir si l’on transgresse les dits règlements…
    Lorsque la double vie de Spitzer fut dévoilée, la société se devait de punir.
    Comment  accepter qu’un père de famille (3 filles) comme le gouverneur Eliot Spitzer qui était en
    croisade contre la prostitution, et qui déclarait solennellement vouloir aider ses concitoyens
    à lutter contre ce qu'il qualifiait de fléau, en soit aussi un fidèle consommateur?
    La société ne pouvait pas accepter de se faire ridiculiser ainsi par son leader surtout une fois
    le mensonge dévoilé sur la place publique.
    Le paradis de Natalie s’est effrondré avec le scandale Spitzer et son enfer a commencé.
    La question qui se pose: qui doit-on accuser et punir? La prostituée ou le client?
    Natalie offrait un service demandé par des clients. Elle ne volait pas personne,
    ni d’ailleurs l’usager qui payait toujours son dû.
    Conclusion : Il est grand temps de légaliser la prostitution!  
    Bonne chance Natalie et merci pour les photos!
    _________________________________________________________________


    Traduction en anglais

    Society and prostitution
    by Bernard Bujold
    Prostitution is a very controversial and mysterious subsject.
    I am not a user of prostitution but I have absolutely nothing against it!
    Moreover, I have always claimed that sex is like any other service and that is acceptable to
    buy it. We should, however, legalize its operations.
    According to me, anyone who works for an employer is also
    in a way practicing prostitution. One gives his time and
    physical energy in exchange for remuneration. Except that the conventional worker is controlled
    and protected by the laws and he pays taxes, which the worker in prostitution is not.
    Some would say that the relation between some couples is also prostitution where
    one spouses agree to submit to another in exchange for financial security ...
    That being said, I wanted to meet in person the one who identified herself as having been the most
    expensive escort in United States and having been part of the agency attended by Eliot Spitzer, the
    Governor of the State of New York. Spitzer led a campaign to eliminate
    prostitution when he was himself a regular consumer...
    So I decided to go at the launch of the book by Natalie McLennan in a Montreal, at Paragraph Library.
    It should be said immediately that Natalie has quit practicing prostitution and she do not look at
    all as an escort. She rather have the look of a saleswoman for a department store (Ogilvy or Lafayette).
    She is English and not very tall. She is nice looking and she is very polite. She displays
    a nice smile, look you straight in the eyes and, without trying to solicit, she is calling you by your first
    name. It is like talking with an old friend.
    Yet, the 28 years old girl was an escort and accompanied people rich and famous.
    Her price was $ 2 000 US an hour for a minimum of 2 hours.
    (I spent an hour with her, free ... at the book launching for photograph)
    Her autobiography, "The Price: My Rise and Fall as Natalia", will probably becoming a bestseller.
    Natalie explains in detail how a girl from the West Island of Montreal, young tap dancing, is
    arrived to find herself at the top of prostitution in New York?
    This book is not only an autobiography, it is also a lesson for parents.
    In a way, the book also includes several tips on how to succeed in business. The sales techniques
    are no different for a legal or illegal service. We'll also learn that the error was too spoke to much of
    its success particularly in a front page article published in the magazine NEW YORK.
    The article drew the attention of the FBI.
    Nathalie life was a kind of paradise: beautiful clothes, finest restaurants and hotels in New York
    and sex in this environment of luxury.
    But there was also a double life and that is where it all derailed. Of course the line between good
    and evil is difficult to define here because there was no violence and all participants were
    consenting. Except that the society have laws and one it is not to be discover if one infringes
    those laws...
    When the double life of Spitzer was unveiled, the society had to punish.
    How can a father  (3 daugthers) as Governor Eliot Spitzer, who was in crusade against prostitution,
    and solemnly declared that he wanted to help his fellow citizens to fight against this evil, was himself
    a regular user? The society could not accept being ridiculed by his leader and especially once
    falsehood was unveiled in public.
    The Natalie’s paradise collapsed with the scandal of Spitzer and her hell began.
    The question is: Who should we blame and punish? The prostitute or the client?
    Natalie offered a service requested by customers. She did not stole anyone neither the custumer
    who paid the amount claimed.
    Conclusion: It is high time to legalize prostitution!
    Good luck to you Natalie and thanks for the pictures!

    ____________________________________________________________
Page couverture du livre
Natalie McLennan après la séance de signature